laïcité séparation ou régression néo-concordataire ?

LE CERCLE CONDORCET STEPHANOIS organise une conférence-débat le 20 mai à 18 heures 30, à l’Amicale Laïque Chapelon 16 place Jacquard à Saint Etienne

le conférencier Gérard BOUCHET présentera son dernier ouvrage :

“laïcité séparation ou régression néo-concordataire ? “

Un débat permettra ensuite à chacun de prendre part à l’échange

Voici quelques éléments évoqués par Gérard Bouchet :

En 1905, la France a choisi la laïcité et un régime de séparation des Églises et de l’État. Ce choix garantit à chaque citoyen sa liberté de croire ou de ne pas croire, la possibilité de pratiquer le culte de son choix, dans la sûreté, seul ou en assemblée et, dans le même temps, il assure la sauvegarde d’une collectivité pacifiée, riche de la diversité de ses membres rassemblés sous le régime d’une loi commune collectivement déterminée et donc librement consentie.

Au fil du temps, ce régime a subi de sérieuses inflexions. Des “accommodements” ont été consentis à l’Église catholique s’agissant notamment de ses lieux ce culte et de ses écoles.

Aujourd’hui un islamisme radical, rejetant les valeurs de la République laïque et voulant imposer sa vision de la société, exerce sur lui des pressions violentes et meurtrières.

Le régime de séparation à besoin d’être défendu.

Cet ouvrage veut être un alerte contre les tentations, qui se dessine depuis plusieurs décennies chez nos gouvernants, de droite comme de gauche, de renoncer à la laïcité séparation au bénéfice d’une laïcité-concordataire qui n’aurait plus de laïcité que le nom.

Un retour au système des concordats passés entre les Églises et l’État constituerait manifestement un danger pour les libertés et singulièrement pou la liberté de conscience individuelle

 

Gérard BOUCHET à  soutenu en 1994 une thèse de philosophie sur les origines et l’actualité de la laïcité. Il a consacré toute sa carrière professionnelle à la formation des enseignants en École Normale puis en IUFM. Militant syndical, élu local, il est à l’origine de la création en 2013, de l’Observatoire de la laïcité Drôme-Ardèche.

Alain Bonnassieux